source: Robert-Havemann-Gesellschaft/Dirk Vogel
Retour à la liste

Heidi Bohley

née en 1950 à Görlitz

Quiconque a fait la connaissance de Heidi Bohley, gardera d'elle le souvenir d'une petite femme pétulante, qui rit beaucoup et de bon cœur. Sa joie de vivre et son humour sont contagieux. Elle a l'art de la tournure et va droit au but en toute décontraction. En cela, elle n’a rien à envier à sa belle-sœur bien plus connue, Bärbel Bohley. Ce n'est qu'en y regardant de près que l’on découvre le côté songeur et combatif de Heidi Bohley , surtout quand certains cherchent à idéaliser le passé et à minimiser les injustices.

En 1989, Heidi Bohley n'avait pas 40 ans, mais jouait déjà un rôle important dans sa ville natale de Halle. Par exemple, au sein des groupes des femmes pacifistes implantés sur tout le territoire de la RDA Frauen für den Frieden, et qui parmi les groupes d'opposants en RDA, jouaient un rôle prédominant. Heidi Bohley était l'un des membres fondateurs et l'un des moteurs du groupe de Halle. La première rencontre interrégionale de tous les groupes de femmes a eu lieu en 1984 à Halle. Par la suite, les comités de femmes se sont rencontrés annuellement pour des réunions de coordination.

Le prix à payer pour un engagement politique était élevé, pour Heidi Bohley aussi. Pendant des années, sa vie privée et professionnelle ressembla à une course d'obstacles. Lorsqu'en septembre 1989 a lieu la rencontre fondatrice du mouvement Neues Forum à Grünheide, près de Berlin, Heidi était parmi les plus engagés. Elle avait immédiatement recueilli des signatures pour l'appel à constitution en soutien au nouveau mouvement et avait établi le contact avec Berlin. Le 21 septembre 1989, le ministère de l'Intérieur déclare que le Neues Forum est contraire à la constitution et subversif, mais cela n'effraie plus personne. Au contraire, plus de personnes que jamais sonnent à la porte de Heidi Bohley pour signer l'appel. C'est le genre d'expérience que Heidi Bohley aime à raconter, pérennisant ainsi l'histoire du temps présent.

Heidi Bohley n'est pas femme à diviser l'opinion, mais quelqu'un qui rassemble. Depuis 1995, elle met cette qualité à profit au sein de l'association Zeit-Geschichte(n), histoire(s) du temps présent, à Halle. Elle dit que son association fait un travail de mémoire. Ce qui, c'est bien connu, est un travail de longue haleine. Heidi Bohley n’est d’ailleurs jamais hors d’haleine, et les choses qui méritent qu'on s'en souvienne sont nombreuses. Les domaines traités par l'association couvrent autant le national-socialisme, le stalinisme, le socialisme que les répercussions des dictatures. L'association ne traite pas l'Histoire comme une chose révolue, encore moins comme un dossier clos, mais comme un processus, qui produit des effets visibles jusque dans le présent. 

Irena Kukutz

Blog aufrufen
Kontakte aufrufen
zum Seitenanfang