source: Robert-Havemann-Gesellschaft/Dirk Vogel
Retour à la liste

Uwe Schwabe

née en 1962 à Leipzig

Musée d'histoire du temps présent de Leipzig (Zeitgeschichliches Forum), 4e étage : c'est ici que le père de famille de presque 50 ans, anciennement révolutionnaire (pacifique), Uwe Schwabe sert l'Histoire germano-allemande. Mécanicien de formation, il y a trouvé son métier de rêve comme documentaliste. Ce qui n'était pas une chose facile, Schwabe n'ayant pas la formation requise. Ses mérites de militant pour les droits civiques ont plaidé pour lui.

Ce Lipsien de naissance grandit auprès d’une mère effectuant les trois-huit et de trois frères et sœurs. Dans leur appartement anciens situé Idastraße, vivait également la grand-mère alitée. Uwe la soignait, une lourde tâche dont il s’acquittait sans rechigner. Pour réaliser son rêve d'enfant et devenir marin, le jeune homme s'engagea dans l'armée pour trois ans. Mais la discipline militaire et la mise au pas lui répugnaient. Le jour de sa libération, son supérieur le congédia par les mots suivants : „Je veillerai à ce que vous atterrissiez au charbon.“ Ce qui n'arriva pas. Mais Schwabe n'était „plus apte à la circulation transfrontalière“, disait la lettre de rejet de son dossier de candidature pour la marine marchande. Il atterrit donc comme mécanicien d'entretien dans la production socialiste, et non sur un bateau à destination de Tombouctou. En 1987, n’en pouvant plus des mensonges et des impostures sur les succès héroïques des ateliers de la RDA, il démissionna. Devenu chômeur, il accepta des petits boulots, comme vendre des casse-croûtes et du vin chaud sur le marché de Noël. Il reconnaît aujourd'hui, qu'il gagnait bien sa vie, il allongeait le vin chaud, qui de toute façon était déjà dilué.

La situation devient sérieuse, lorsqu'il travailla comme aide-soignant à la maison évangélique Albert Schweitzer à soigner des personnes âgées dans des conditions inimaginables. Ces personnes végétaient dans d'immenses dortoirs. Ce sont là les souvenirs inoubliables que Schwabe a de la RDA. Mais c’est grâce à ces expériences que ce jeune homme devint un révolutionnaire. Et en fréquentant les jeunesses protestantes de la Junge Gemeinde de l'église Saint Nicolas, bien qu'étant athée. Leurs activités l'enthousiasmaient au point qu’il devint lui-même moteur des changements. L'Église offrait la liberté d’opinion, dont il profita sans pour autant se convertir, fut actif au sein du groupe de travail écologiste AG Umweltchutz et fonda en 1987, parce que la thématique de l'environnement lui paraissait trop restreinte, un comité écologiste pour la protection de la vie en général Initiativgruppe Leben.

En 1988, celui-ci organisa un défilé commémoratif pour la sauvegarde de la Pleiße, une rivière de Saxe. En 1989, il appela à une contre-manifestation à la commémoration officielle pour Liebknecht et Luxemburg et organisa l'unique festival de musique de rue en RDA.

Uwe Schwabe a toujours été en première ligne et se retrouva en 1989 en prison pendant dix jours pour avoir distribué des tracts. Pendant l'époque turbulente qui allait suivre, il milita pour le Neues Forum et fonda avec d'autres militants les archives du mouvement populaire (Archiv Bürgerbewegung e.V.), qui fait un important travail de mémoire et dont il est aujourd'hui le président.

Thomas Mayer

Blog aufrufen
Kontakte aufrufen
zum Seitenanfang