Lieux historiques – Le siège de la Stasi

Jusqu’en 1990, le ministère de la Sûreté d’État (MfS), c’est-à-dire la police secrète de la RDA, avait son QG à Berlin-Lichtenberg. Le site hermétiquement bouclé situé entre Frankfurter Allee, Ruschestrasse, Normannenstrasse et Magdalenenstrasse s’étend sur près de 2 km2. Jusqu’à 7 000 agents venaient y travailler tous les jours. Le ministre de la Sûreté d’État, Erich Mielke, a eu ses bureaux dans la « bâtiment 1 » (Haus 1) de 1962 à 1989.

Officiers de la Stasi au pas sur le site de l’exposition actuelle avant la chute du Mur.
Source: BStU/MfS-ZAIG-Fo-1605_Bild-0023
La cour du siège de la Stasi en juillet 1986.
Source: BStU/MfS-BdL-Fo-0082-Bild-0464

Le 15 janvier 1990, des milliers de protestataires s’introduisent sur le site bouclé. « L’assaut de Normannenstrasse » est un événement clé de la Révolution parce qu’il signe la fin du règne de la police secrète tant redoutée. C’est le dernier bastion de la dictature du SED qui tombe définitivement. Les protestations de la population sur ce site historique empêcheront la destruction des dossiers de la Stasi. 

Des milliers de personnes se ruent dans l’enceinte du siège de la Stasi le 15 janvier 1990.
Source: Robert-Havemann-Gesellschaft/Rolf Walter
Protestataires le 15 janvier 1990 devant le siège du ministère de la Sûreté d’État (MfS), à Berlin-Est. Les protestations contre la Stasi se forment sur appel du mouvement civique Neues Forum.
Source: Robert-Havemann-Gesellschaft/Rolf Walter

Le site continue à abriter les Archives de la Stasi où sont conservés les dossiers constitués par la police secrète. Les archives ouvrent leurs portes lors de visites guidées. Depuis 1990, le siège du ministre de la Sûreté d’État Erich Mielke héberge le musée de la Stasi. L’étage des bureaux de Mielke gardés dans leur jus est l’attraction principale du musée. 

Blog aufrufen
Kontakte aufrufen
zum Seitenanfang