Robert-Havemann-Gesellschaft/Frank Ebert

Alexanderplatz

Le 4 novembre 1989, le plus grand rassemblement contestataire dans l'histoire de l'Allemagne de l'est eu lieu sur l'Alexanderplatz. Des militants de l'opposition et des artistes déplorèrent publiquement l'état de la société. Les fonctionnaires du Parti Socialiste Unifié (SED) essayèrent de défendre leurs positions au pouvoir mais se firent interrompre par un concert de sifflets.

L'Alexanderplatz était l'espace public le plus important dans toute l'Allemagne de l'est. Le Parti socialiste unifié dirigeant, le SED avait réaménagé la place avec une architecture officielle imposante. C'était une zone très sécurisée avec des caméras de la police secrète qui observaient chaque mouvements. Tout incidents étaient considérés comme des actes de contestation et de perturbation contre le centre du pouvoir.

Le 7 juillet 1989, un petit groupe d'opposants défia les mesures de sécurité sur l'Alexanderplatz en se rassemblant pour protester contre la manipulation des dernières élections communales. Cette contestation fut réitérée tous les 7 des mois suivants. Le 7 octobre 1989, l'un de ses rassemblements fut le point de départ de la plus grande manifestation à Berlin-est contre le régime du SED depuis le soulèvement populaire de 1953.

D'autres rassemblements suivirent, par exemple le 24 octobre 1989, contre l'investiture antidémocratique du président du parti, Egon Krenz comme nouveau chef d'État. Les manifestations sur l'Alexanderplatz par lesquelles les Allemands de l'est se firent entendre les semaines suivantes et tout au long de l'année 1990, reflétèrent l'évolution du processus démocratique dans la société de la RDA et la lutte en faveur de l'unité allemande.

Le 7 octobre 1989: Des milliers de manifestants se rassemblèrent spontanément sous l'horloge du temps universel et formèrent une marche de protestation. Le 4 novembre 1989: Des centaines de milliers de personnes marchèrent vers l'Alexanderplatz dénonçant le système tout en appelant à une société nouvelle et démocratique. Les manifestants exigèrent des changements fondamentaux en Allemagne de l'est, s'interrogeant aussi sur la légitimité du SED au pouvoir.

Retour sur Alexanderplatz : le cortège chemine en direction de Mollstraße.
Quelle: Basis-Druck-Verlag
4 November 1989: Hundreds of thousands of people marched to Alexanderplatz, voicing criticism of the system and calling for a new, democratic society.
Quelle: Archiv Bundesstiftung Aufarbeitung, Fotobestand Klaus Mehner, 89_1104_POL-Demo_27
Grande manifestation le 4 novembre 1989, sur Alexanderplatz à Berlin-Est.
Quelle: Robert-Havemann-Gesellschaft/Andreas Kämper
Longue file d'attente devant une banque sur Alexanderplatz, à Berlin. En mai et juin 1990, les citoyens de la RDA reçoivent les formulaires nécessaires pour demander la conversion de leur épargne lorsque l'union monétaire entrera en vigueur.
Quelle: Rolf Zöllner
La nouvelle liberté d'expression permet aussi à l'extrême-droite de se faire entendre publiquement, comme ici le 20 avril 1990, sur Alexanderplatz à Berlin-Est. Des comités antifascistes combattent cette évolution.
Quelle: Robert-Havemann-Gesellschaft/Matthias Webee
Blog aufrufen
Kontakte aufrufen
zum Seitenanfang