Robert-Havemann-Gesellschaft/Frank Ebert

Église confessante

Dans les années 80, la paroisse confessionnelle et son Pasteur Werner Hilse, ont ouvert leurs portes aux personnes persécutées politiquement en RDA. Parmi elles se trouvaient des groupes, qui par leurs critiques envers la dictature du parti SED voulaient changer la RDA, ainsi que d'autres qui voulaient quitter le pays. 

À partir de 1983 les cercles d'études pacifistes ou d'homosexuels se sont rencontrés dans l'église confessionnelle. Un séminaire sur les droits de l'homme planifié en novembre 1985 a été annulés sous les pressions de l'état. En réaction, un groupe indépendant de l'église d'initiative pour la paix et les droits de l'homme s'est formé. 

Depuis 1988, le journal alternatif Kontext traitant de la politique, de la société et de la culture est publié dans la paroisse. Toujours en 1988, un groupe de travail initié par les postulants à l'émigration s'est rassemblé dans l'église. Ici-même, le 13 août 1989 -anniversaire de la construction du mur de Berlin- des activistes du groupe du refus des pratiques et des principes de séparation ont appelé à des changements politiques en Allemagne de l'Est ainsi qu'à former un mouvement de rassemblement de l'opposition. De cet appel s'est formé le 12 septembre 1989, la démarche citoyenne « Démocratie Maintenant ». Quatre jours avant la chute du mur, le 5 novembre 1989, s'est constitué au sein de l'église confessionnelle, l'initiative pour la création d'un parti vert en RDA.

Meeting of the Travel Group 88, which provided mutual support for people who had applied to leave the GDR.
Quelle: Robert-Havemann-Gesellschaft/Barbara Hanus
Openly addressing pollution and environmental damage was seen as criticism of the East German state.
Quelle: Gemeinde der Bekenntniskirche Berlin-Treptow
Blog aufrufen
Kontakte aufrufen
zum Seitenanfang