Robert-Havemann-Gesellschaft/Frank Ebert

Maison de la radio

En 1989, la radio Berlin libre, la SFB, est devenue l'une des voix de la révolution pacifique de l'Allemagne de l'Est. Cette radio, plus que toute autre, a relaté les évènements de la révolution et de la chute du mur de Berlin. Le 9 novembre à 19h23, la SFB a été l'une des premières à annoncer dans son émission «Abenschau», l'ouverture prochaine de la frontière. 

Jusqu'en 1989, la RDA ne possédait pas de médias libres. Le parti communiste dirigeant, le SED décidait de ce qui pouvait être diffusé et comment. Ainsi, les radios et télévisions d'Allemagne de l'Ouest qui pouvaient être captées dans presque toute la RDA sont devenus la source principale d'information des allemands de l'Est. 

Depuis sa création en 1954, la SFB a accompagné la RDA dans son développement par des apports critiques, relatant les injustices cachées à l'Est. La radio a aussi maintenu en contact, les berlinois des deux côtés du mur. 

Le magasine de télévision «Kontraste» a joué un rôle remarquable dans l'information en Allemagne de l'Est dans les années 80. Des opposants Est-allemands courageux ont pris de grands risques en produisant des films, des bandes-son, des photos et des textes sur la situation en RDA. Des agents de liaison ont passés ces documents vers Berlin-Ouest que «Kontraste» a diffusé sur la première chaine de télévision allemande. Ainsi, les informations sur l'état réel de la RDA sont parvenues non Censurées dans les foyers à l'Est comme à l'Ouest.

The GDR opposition activist Siegbert Schefke filming material on inner city decay in East Germany, which was shown in Kontraste in 1989.
Quelle: Robert-Havemann-Gesellschaft/Aram Radomski
Blog aufrufen
Kontakte aufrufen
zum Seitenanfang