Robert-Havemann-Gesellschaft/Frank Ebert

Kollwitzplatz

Depuis le milieu des années 70, le quartier autour de la Kollwitzplatz a été le centre particulièrement vivant de l'arrondissement de Prenzlauerberg. Des jeunes gens de Berlin-Est ainsi que du reste de la RDA se sont rassemblés ici, occupant des appartements vides. Leur façon d'être s'est imposée comme un style de vie alternative.

Autour de la Kollwitzplatz, s'est développée une contre-culture dont faisaient parti des artistes, des groupes d'opposition et des citoyens engagés, créant le mythe de Prenzlauerberg. Des séances de lectures et des expositions se sont tenus dans des appartement privés. 

Le théâtre Zinnober, créé entre 1979 et 80 a été le premier et pour plusieurs années le seul théâtre libre à Berlin-Est. Au début des années 80, les habitants du quartier ont essayé, de leur propre initiative, de réaménager le square. Plus tard une association s'est créée pour sauver de la démolition les vieux immeubles du coin. 

Les détracteurs du système Est-allemand, actifs au sein de différents groupes d'opposition comme Femmes pour la Paix, Voix-Contres ou Initiative pour la Paix et les Droits de l'Homme, vivaient ici. A l'automne 1989, ils ont participé à la création des mouvements de base Nouveau Forum et Démocratie Maintenant. Leurs logements sont devenus des lieux de réunions et des points de contacts pour les nouveaux groupes qui ont joués un rôle majeur, influençant depuis ce quartier, la révolution de 1989.

The first independent childcare institution in the GDR was set up at 14, Husemannstraße in 1980. It was closed under pressure from the state in 1983.
Quelle: Die Bundesbeauftragte für die Unterlagen des Staatssicherheitsdienstes der ehemaligen DDR
Blog aufrufen
Kontakte aufrufen
zum Seitenanfang