Robert-Havemann-Gesellschaft/Frank Ebert

Office de presse du Conseil des ministres

Plusieurs centaines de milliers de personnes ont manifesté en faveur d'un changement pour la démocratisation de l'Allemagne de l'est en 1989, dix milles ayant fui le pays. La liberté de voyager était l'une des revendications principale. Les Allemands de l'est étaient enfermés dans leur propre pays depuis la construction du mur en 1961. En novembre 1989, les dirigeants du parti communiste au pouvoir, le SED ont été obligé de reconnaître que la situation était devenue invivable. 

La fameuse conférence de presse précédant la chute du mur a commencé en fin d'après-midi du 9 novembre 1989 aux 36 et 37 de la Mohren Strasse. Les chefs du parti avaient prévu d'annoncer une nouvelle loi sur les voyages pour endiguer le flot gigantesque des fuyants et calmer les protestations. De façon détachée, le porte- parole du gouvernement, Günter Schabowski a annoncé devant la presse internationale la nouvelle réglementation concernant le voyage. La conférence de presse a été diffusé en temps réel à la télévision de la RDA et quelques heures plus tard, la télévision ouest-allemande a annoncé le soir: « La RDA ouvre ses frontières ». 
Entendant cela, les Allemands de l'est se sont rassemblés aux postes de frontière du mur de Berlin du centre-ville. La foule de plus en plus dense a fait pression sur les gardes-frontière surpris, demandant l'application immédiatement de la nouvelle réglementation du voyage, forçant ainsi l'ouverture du mur la nuit-même. Le premier poste de frontière qui s'est ouvert était dans la Bornholmer Strasse et autour de minuit tous les autres postes se sont ouverts aussi. Après 28 ans, les frontières divisant Berlin, l'Allemagne et l'Europe ont été anéanties.

Politburo member Günter Schabowski (2nd right on the podium) announcing a new travel ruling on 9 November 1989.
Quelle: Bundesarchiv/183-1989-1109-030/Thomas Lehmann
West German television reported on the 8 o’clock news: “GDR opens border.” East Berliners flooded to the crossing points along the Wall and demanded they be opened immediately.
Quelle: ARD/Tagesschau
Bornholmer Straße crossing point on the evening of 9 November 1989: the barrier was pushed aside, all checks were suspended.
Quelle: Andreas Schoelzel
Blog aufrufen
Kontakte aufrufen
zum Seitenanfang