Robert-Havemann-Gesellschaft/Frank Ebert

Schlossplatz

Le centre du pouvoir de la RDA se situait à proximité de la Schlossplatz, qui a porté le nom de Marx-Engels-Platz de 1951 à 1994. Au numéro 1 de la rue am Werderschen Markt était situé le comité central de la SED, Parti communiste d'Allemagne de l'est, le centre réel du pouvoir. Les bâtiments situés à côté abritaient le Conseil d'Etat. Du côté de la Spree, la Chambre du Peuple (Volkskammer) siègeait dans le Palast der Republik - un simulacre de parlement sans aucune compétence.

La foule en colère se rendit spontanément le 7 octobre 1989 au Palast der Republik, où les dirigeants de l'Etat et du Parti étaient en train de célébrer le 40ème anniversaire de la RDA. Le 24 octobre, des milliers de Berlinois de l'est finirent par se rassembler devant le bâtiment du Conseil d'Etat afin de manifester contre la nomination d'Egon Krenz à la tête de l'Etat et du Parti. Un simple changement de dirigeant n'était plus suffisant pour la population - après les manifestations en masse qu'elle venait de connaître, la RDA n'était plus la même.

À cause de la pression exercée par la révolution, la Chambre du Peuple se vit contrainte, le 1er décembre, de rayer les ambitions de présidence de la SED de la constitution de la RDA. L'unique et ultime Chambre du Peuple légitimisée démocratiquement siégea le 18 mars 1990 après les élections de nouveau dans le Palast der Republik. La majorité vota pour l'union de la RDA à la République Fédérale. Le Traité de réunification fut signé le 31 août 1990 dans le Kronprinzenpalais situé non loin d'ici.

Manifestants en face du palais de la République.
Quelle: Basis-Druck-Verlag
Le journaliste ouest-allemand Hans-Jürgen Röder au printemps 1988. Depuis 1979, il est correspondant accrédité en RDA du service de presse de l'Église protestante. Il soutient l'opposition grandissante en RDA par ses reportages et en tant que passeur de journaux, de livres et de manuscrits censurés.
Quelle: Hans-Jürgen Röder/Privatarchiv
En attente des estimations au soir des premières élections libres et démocratiques de la RDA, le 18 mars 1990. Les nombreux camions de transmission de toutes les grandes chaînes de télévision allemandes et étrangères devant le palais de la République à Berlin-Est témoignent de l'intérêt porté à ces élections dans le monde entier.
Quelle: Rolf Zöllner
Blog aufrufen
Kontakte aufrufen
zum Seitenanfang