Église Sainte Elisabeth

Dans la mouvance de la révolution pacifique en Allemagne de l'est, Sainte Élisabeth était l'une des églises qui protégeait les jeunes gens mal adaptés, les dissidents politiques, les artistes engagés et les militants de l'opposition. En janvier 1989 certains d'entre-eux commencèrent à se rencontrer ici formant une communauté autonome de l'Église, appelée « l'Église d'en bas ». Ce groupe faisait parti du réseau national des projets sociaux de l'Église protestante appelé « Travail Ouvert » . Ses militants ont joué un rôle majeur durant les manifestations, et au centre des nouveaux partis, initiatives et mouvements populaires, pendant la révolution. 

details