Piquets de protestation contre la nomination d'Egon Krenz à la présidence du Conseil d'État, le 24 octobre 1989, devant le bâtiment du Conseil d'État à Berlin-Est.
Source: picture-alliance/dpa/Wolfgang Kumm

Occupation du siège de la Stasi

Le ministère tant redouté de la Sécurité d'État (abrégé MfS) – dans la langue populaire Stasi – est rebaptisé le 17 novembre 1989 en Service pour la sécurité nationale, Amt für Nationale Sicherheit (abrégé AfNS – Nasi). Contrairement aux services locaux, les services centraux situés à Berlin-Est ont pu continuer à agir librement. Le 15 janvier 1990, le Neues Forum appelle les manifestants à murer symboliquement les accès au bâtiment.
Source: Robert-Havemann-Gesellschaft/Rolf Walter
Protestataires le 15 janvier 1990 devant le siège du ministère de la Sûreté d’État (MfS), à Berlin-Est. Les protestations contre la Stasi se forment sur appel du mouvement civique Neues Forum.
Source: Robert-Havemann-Gesellschaft/Rolf Walter
La manifestation devant les portes du bâtiment se termine par l'occupation du siège de la Stasi à Berlin-Est, le 15 janvier 1990.
Source: Rolf Zöllner
La manifestation devant les portes du bâtiment se termine par l'occupation du siège de la Stasi à Berlin-Est, le 15 janvier 1990.
Source: Robert-Havemann-Gesellschaft/Andreas Klug
En janvier 1990, les Allemands de l'Est ont pris le contrôle du Service pour la sécurité nationale, successeur de la Stasi : le dernier bastion du régime d'oppression communiste est tombé.
Source: Thomas Sandberg/OSTKREUZ
Le ministère tant redouté de la Sécurité d'État (abrégé MfS) – dans la langue populaire Stasi – est rebaptisé le 17 novembre 1989 en Service pour la sécurité nationale, Amt für Nationale Sicherheit (abrégé AfNS – Nasi). Contrairement aux services locaux, les services centraux situés à Berlin-Est ont pu continuer à agir librement. Le 15 janvier 1990, le Neues Forum appelle les manifestants à murer symboliquement les accès au bâtiment.
Source: Robert-Havemann-Gesellschaft
Blog aufrufen
Kontakte aufrufen
zum Seitenanfang