Piquets de protestation contre la nomination d'Egon Krenz à la présidence du Conseil d'État, le 24 octobre 1989, devant le bâtiment du Conseil d'État à Berlin-Est.
Source: picture-alliance/dpa/Wolfgang Kumm

L'effervescence de la fondation

Entre novembre 1989 et janvier 1990, les habitants de la RDA font montre d'une grande activité. La contestation du régime du SED augmente, les critiques deviennent de plus en plus virulentes. Petit à petit, les habitants s'accordent les libertés dont ils ont dû longtemps se passer. Pour atteindre leurs objectifs, ils forment des groupes de défense d'intérêts partout dans le pays, dans les grandes villes tout comme dans les plus petits villages.

De nombreux partis et des comités de défense sont fondés. Parmi les initiateurs se trouvent des jeunes et des retraités, des mères et des pères célibataires, des familles, des médecins et des ouvriers, des conservateurs et des marxistes. On peut parler d'une véritable explosion d'associations pendant ces mois-là.

Le 24 novembre 1989, fondation d'un parti écologiste, précédée d'une polémique entre les groupements écologistes jusque-là autonomes, quant à la meilleure forme de collaboration. Les opposants à une constitution en parti politique se rassemblent pour former la Grüne Liga (ligue des Verts).
Source: picture-alliance/dpa/ADN
Blog aufrufen
Kontakte aufrufen
zum Seitenanfang