Piquets de protestation contre la nomination d'Egon Krenz à la présidence du Conseil d'État, le 24 octobre 1989, devant le bâtiment du Conseil d'État à Berlin-Est.
Source: picture-alliance/dpa/Wolfgang Kumm

Conférences de presse

À la fin d'une conférence de presse tenue le soir du 9 novembre 1989, Günter Schabowski, membre du Politburo, fait la lecture d'une nouvelle réglementation sur les déplacements. Il crée la confusion en évoquant uniquement la « sortie définitive du territoire », c'est-à-dire « l'exil », alors que le texte contient également des dispositions sur les voyages à l'Ouest, dorénavant autorisés à tout le monde. Il affirme par ailleurs que la réglementation entre en vigueur « immédiatement et sans délais ».
Source: Bundesarchiv/183-1989-1109-030/Thomas Lehmann
Conférence de presse du mouvement pour les droits civiques Neues Forum tenue dans la matinée du 9 novembre 1989, dans l'arrière-cour de l'immeuble où réside l'une des fondatrice du mouvement, Bärbel Bohley (au centre). La veille, l'État avait réceptionné la demande d'autorisation déposée par le Neues Forum. Bien que cette autorisation soit depuis des semaines une des revendications des manifestations, l’information se perd dans l'euphorie de la chute du Mur.
Source: Andreas Schoelzel
Les informations que Günter Schabowski donne lors de la conférence de presse sont ambigües. Malgré cela, une heure plus tard, le journal télévisé ouest-allemand de 20 heures Tagesschau annonce : « La RDA ouvre ses frontières », alors qu'elles sont encore fermées. Des milliers de Berlinois se rassemblent devant les points de passage vers Berlin-Ouest. Ils scandent : « Ouvrez les barrières ! ». Sous la pression des masses, les gardes-frontières n’ont plus le choix : À minuit et deux minutes, tous les postes-frontières de la ville sont ouverts.
Source: picture-alliance/dpa/Wolfgang Kumm
Blog aufrufen
Kontakte aufrufen
zum Seitenanfang