Piquets de protestation contre la nomination d'Egon Krenz à la présidence du Conseil d'État, le 24 octobre 1989, devant le bâtiment du Conseil d'État à Berlin-Est.
Source: picture-alliance/dpa/Wolfgang Kumm

Le Nouveau Forum

Les 9 et 10 septembre 1989, a lieu la rencontre fondatrice du mouvement civique Neues Forum dans le jardin de Katja Havemann à Grünheide, près de Berlin : Bärbel Bohley, Jutta Seidel und Katja Havemann (de gauche à droite).
Source: Robert-Havemann-Gesellschaft/Hanno Schmidt
Olaf Freund, Rolf Henrich, Hans-Jochen Tschiche (à l’arrière-plan), Martin Böttger (au plan intermédiaire, à gauche) lors de la rencontre fondatrice du mouvement civique Neues Forum. La Stasi est au courant dès le début, car un indicateur, Reinhardt Pumb (à droite), y assiste également.
Source: Robert-Havemann-Gesellschaft/Hanno Schmidt
Une revendication au cœur des manifestations de la population est-allemande au cours de l'automne révolutionnaire est l'autorisation du Neues Forum. Berlin, photo datée du 7 octobre 1989.
Source: Hans-Peter Stiebing
Gera, le 26 octobre 1989.
Source: Bundesbeauftragte für die Unterlagen des Staatssicherheitsdienstes der ehemaligen DDR
Réunion de travail du Neues Forum, le 29 octobre 1989 dans l'appartement de Bärbel Bohley : Christian Reich, Bärbel Bohley, Reinhard Schult, Michael Kukutz, Eberhard Seidel, Andreas Schönfelder, Hans-Jochen Tschiche, Jutta Seidel et Jens Reich (de gauche à droite).
Source: Archiv Bundesstiftung Aufarbeitung, Bestand Klaus Mehner, Nr. 89_1029_POL_DDR-NF_02
Manifestation devant l'hôtel de ville de Rostock, le 29 octobre 1989.
Source: Robert-Havemann-Gesellschaft
Église Sainte-Marie de Torgau (Saxe), le 5 novembre 1989.
Source: Erdmute Bräunlich
Leipzig, le 20 novembre 1989.
Source: Michael Kurt/Leipzig
Appel à constitution de Aufbruch 89 – Neues Forum. L'association se voit comme une plate-forme de communication politique visant à rompre le silence qui règne dans le pays. Elle se veut explicitement mouvement de démocratie directe et non parti politique.
Source: Robert-Havemann-Gesellschaft
Appel à constitution de Aufbruch 89 – Neues Forum. L'association se voit comme une plate-forme de communication politique visant à rompre le silence qui règne dans le pays. Elle se veut explicitement mouvement de démocratie directe et non parti politique.
Source: Robert-Havemann-Gesellschaft
Double de la lettre adressée au ministre de l'Intérieur de la RDA, datée du 19 septembre 1989, dans laquelle Jutta Seidel et Bärbel Bohley demandent l'autorisation de fonder « l'association politique » Neues Forum.
Source: Robert-Havemann-Gesellschaft
Trois jours après le dépôt de la demande d'autorisation du Neues Forum, la réponse paraît dans Junge Welt, le quotidien du mouvement de jeunesse FDJ. Le ministère de l'Intérieur de la RDA fait transmettre par voie de presse, que le Neues Forum est considéré comme une plate-forme subversive, et que la demande n'est donc pas recevable.
Source: Junge Welt, 22.09.1989
Malgré l'interdiction, l'appel à constitution du Neues Forum se répand rapidement. En très peu de temps, pour tous les arrondissements de la RDA, on trouve des membres et des adresses de contact. Jusqu'à la fin du mois d'octobre 1989, 150 000 personnes dans tout le pays signent l'appel. Extrait des listes de signatures, septembre 1989.
Source: Robert-Havemann-Gesellschaft
Malgré l'interdiction, l'appel à constitution du Neues Forum se répand rapidement. En très peu de temps, pour tous les arrondissements de la RDA, on trouve des membres et des adresses de contact. Jusqu'à la fin du mois d'octobre 1989, 150 000 personnes dans tout le pays signent l'appel. Extrait des listes de signatures, septembre 1989.
Source: Robert-Havemann-Gesellschaft
Blog aufrufen
Kontakte aufrufen
zum Seitenanfang