Les « picoreurs du Mur », le 10 novembre 1989 in Berlin. Les citoyens se mettent eux-mêmes à démolir le Mur. La démolition officielle commence elle aussi en novembre 1989 sur Potsdamer Platz et se poursuit à partir du 20 février 1990 entre la Porte de Brandebourg et la baraque de contrôle « Checkpoint Charlie ».
Source: Bundesregierung/Uwe Rau

Les réactions internationales

Le 18 novembre 1989, les chefs d'État et de gouvernement de la Communauté européenne se rencontrent à l'Élysée pour discuter de la situation en RDA et dans les pays de l'Est.
Source: picture-alliance/dpa/AFP
Le 13 février 1990 a lieu à Ottawa, au Canada, une conférence des ministres des Affaires étrangères des pays membres de l'OTAN et du traité de Varsovie. Lors de cette rencontre, les représentants des pays participants s'accordent sur l'engagement de pourparlers concernant les aspects de politique étrangère de l'unité allemande.
Source: picture-alliance/dpa/AFP
Premiers entretiens sur la réunification allemande entre le chancelier Helmut Kohl (à gauche) et le chef d'État soviétique Mikhaïl Gorbatchev (à droite), en février 1990 à Moscou. Gorbatchev abandonnera par la suite ses réserves, Kohl lui promettant des aides financières pour soutenir les réformes en Union soviétique.
Source: Bundesregierung/Engelbert Reineke
Le président américain George Bush (à gauche) est favorable à la réunification allemande. Il s'exprime en ce sens lors de la conférence de presse qu’il donne avec le chancelier Helmut Kohl à Camp David, à la fin du mois de février 1990. Les conditions préalables sont l'intégration de l'Allemagne entière au sein de l'OTAN et la reconnaissance par l'Allemagne des frontières existantes avec des pays tiers.
Source: Bundesregierung/Engelbert Reineke
Au vu de l'Histoire allemande entachée par le totalitarisme nazi, la guerre d'agression et le génocide, beaucoup de pays sont hautement dubitatifs à l'idée d'une réunification allemande. La Grande-Bretagne, la France, la Pologne et Israël font preuve du plus grand scepticisme.
Source: DER SPIEGEL, 51/1989, 18.12.1989
Caricature datée de 1989/90 ridiculisant la peur du Premier ministre britannique, Margaret Thatcher, qui craignait que la réunification n’aide l'Allemagne à asseoir sa domination économique et politique sur l'Europe.
Source: Karl-Heinz Schoenfeld
L'unité allemande fait du slalom. Caricature parue dans le quotidien ouest-allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung, le 15 février 1990, visant les efforts diplomatiques de l'Allemagne pour dissiper les réserves de ses partenaires étrangers face à la réunification.
Source: Walter Hanel
Caricature datée du 23 février 1990, parue dans le quotidien américain International Herald Tribune, visant la rapidité du processus de réunification : le président américain George Bush tente d'apaiser le chef d'État soviétique Mikhaïl Gorbatchev. Réunis à Malte en février, ces derniers avaient convenu de renoncer à des actions précipitées afin de ne pas mettre en danger l'ordre européen.
Source: Konrad-Adenauer-Stiftung e.V., Archiv für Christlich-Demokratische Politik/Plakatsammlung
Blog aufrufen
Kontakte aufrufen
zum Seitenanfang