Les « picoreurs du Mur », le 10 novembre 1989 in Berlin. Les citoyens se mettent eux-mêmes à démolir le Mur. La démolition officielle commence elle aussi en novembre 1989 sur Potsdamer Platz et se poursuit à partir du 20 février 1990 entre la Porte de Brandebourg et la baraque de contrôle « Checkpoint Charlie ».
Source: Bundesregierung/Uwe Rau

Engagement civique et autogestion sociale

L'engagement citoyen et l'autogestion sociale prennent des formes diverses. En février 1990, ouverture d'un magasin de produits du tiers-monde dans la Winsstrasse, une rue située dans le quartier de Prenzlauer Berg. Jusqu'à la fin de l'année 1990, près d'un million de personnes essaieront de monter ou de consolider leur entreprise. Les entreprises confisquées revenant à leurs propriétaires d’origine ou les entreprises artisanales qui sont restées entre les mains de particuliers durant les décennies de la RDA ont de bonnes chances de survie après la chute du Mur.
Source: Robert-Havemann-Gesellschaft/Vinia Rutkowski
En RDA, les activités culturelles étaient contrôlées par l'État. En 1989, les passionnés d'art de la scène alternative de Berlin-Prenzlauer Berg profitent de la liberté nouvellement instaurée pour squatter un immeuble résidentiel. Le 31 décembre, ils y établissent la galerie privée ACUD.
Source: Claudia Wasow-Kania
Initiative privée : en décembre 1989, dans la salle de séjour d'un appartement de la Gethsemanestrasse à Berlin-Prenzlauer Berg, Christoph Links fonde l'une des premières maisons d'édition privées de la RDA. Le 5 janvier 1990, les éditions « Ch. Links Verlag » se constituent en S.A.R.L.
Source: Ulrich Burchert
La nouvelle liberté d'expression permet aussi à l'extrême-droite de se faire entendre publiquement, comme ici le 20 avril 1990, sur Alexanderplatz à Berlin-Est. Des comités antifascistes combattent cette évolution.
Source: Robert-Havemann-Gesellschaft/Matthias Webee
Futur parc naturel : vue sur l'ancien no man’s land de la région de Schalsee (Mecklembourg) au printemps 1990. Grâce à l'engagement dévoué des écologistes et de quelques membres du dernier gouvernement de la RDA, le programme de mise en place d'un parc national a pu être ancré dans le Traité d’Unification, alors que les délais de constitution du dossier étaient très courts.
Source: Lebrecht Jeschke
Action de protestation devant la décharge de Vorketzin, en janvier 1990. C'est ici que finissent les déchets toxiques en provenance de Berlin-Ouest. De nombreux comités civiques s'engagent en faveur de la protection de l'environnement dégradé, notamment en faveur d’une toute nouvelle politique de gestion des déchets.
Source: Robert-Havemann-Gesellschaft/Rolf Walter
En février 1990, Sebastian Pflugbeil du Neues Forum, ministre sans portefeuille dans le gouvernement Modrow, se rend sur le site de la centrale nucléaire près de Greifswald. Il a joué un rôle déterminant dans l'arrêt de cette centrale qui est souvent sujette à des pannes, ce qui lui vaut l’hostilité massive des employés.
Source: Ostseezeitung Rostock/Treder
[Translate to Französich:] In größeren Städten Ostdeutschlands besetzen junge Menschen aus Ost und West unbewohnte Häuser, um gegen Leerstand und Verfall zu protestieren. Die Räumung der Häuser im November provoziert tagelange gewalttätige Auseinandersetzungen.
Source: Robert-Havemann-Gesellschaft/Rolf Walter
À l'automne 1990, l'engagement citoyen se développe de façon fulgurante. Les citoyens s'investissent pour défendre leurs intérêts en fondant des associations et des comités de défense. Une brochure publiée en 1990 présente les nombreux groupes, aux côtés desquels s'engagent également certains membres des mouvements civiques.
Source: Robert-Havemann-Gesellschaft
Un numéro spécial du quotidien Berliner Zeitung, daté de mars 1990, présente les activités des groupes de travail de la Table ronde centrale et des tables rondes locales.
Source: Sonderausgabe der Berliner Zeitung: „Runde Tische“, März 1990
La RDA avait rebaptisé la ville de Chemnitz en Karl-Marx-Stadt. En novembre 1989, un comité civique se forme et recueille 43 000 signatures pour une pétition en vue d'annuler cette décision par voie de référendum. En avril 1990, 76 % de la population vote en faveur du retour à l’appellation Chemnitz. En cette année 1990, les habitants de nombreuses villes et régions de la RDA redécouvrent leur identité historique.
Source: Stiftung Haus der Geschichte der Bundesrepublik Deutschland, Zeitgeschichtliches Forum Leipzig
L'avortement est une des questions en marge des négociations préalables au Traité d'Unification. La structure Unabhängiger Frauenverband (fédération indépendante des femmes) manifeste pour la conservation de la réglementation sur l'IVG en vigueur en RDA depuis 1974, la « loi selon des délais » qui stipule l'impunité de l'avortement durant les trois premiers mois de la grossesse.
Source: Robert-Havemann-Gesellschaft/Plakatsammlung
Dans les entreprises de RDA, les débats sur les formes les plus efficaces de représentation des salariés sont âpres. Deux modèles sont en lice : des représentations syndicales réformées selon le modèle ouest-allemand. ou des comités d'entreprise, le modèle qui a la faveur des salariés. Épreuves pour une affiche de la Vereinigte Linke (gauche unie) en 1990.
Source: Robert-Havemann-Gesellschaft/Plakatsammlung
Numéro spécial de la revue pédagogique Deutsche Lehrerzeitung de 1990. Pendant près de 40 ans, les élèves de RDA ont été formés à être conformes aux attentes du régime et non pas à développer une attitude critique. Des professeurs engagés élaborent des nouveaux modèles pédagogiques. Un comité de Leipzig organise différentes manifestations et recueille des signatures pour la pétition intitulée « Déclaration de Leipzig pour la liberté de l'enseignement ».
Source: Schulmuseum-Werkstatt für Schulgeschichte Leipzig
Malgré les obstacles dressés par l'État, de nombreux membres de la Grüne Liga (la ligue verte, le réseau des mouvements écologistes) militaient déjà dans les années 1980 pour la protection de l'environnement. Après sa fondation en février 1990, la Grüne Liga aura sa place autour de la Table ronde centrale à Berlin.
Source: Robert-Havemann-Gesellschaft/Plakatsammlung
La plus grande centrale nucléaire de la RDA, située près de Greifswald, connaît de nombreux incidents, tous étouffés par le SED. En 1990, les défaillances de la centrale sont divulguées et conduisent les mouvements civiques et écologistes à faire pression pour un arrêt progressif de l'exploitation de la centrale. La centrale sera définitivement mise hors service en 1995.
Source: DER SPIEGEL, 29.01.1990
Prise de position du comité socio-sanitaire de Karl-Marx-Stadt, qui propose des mesures d'urgence pour l'amélioration et la démocratisation du secteur concerné.
Source: Robert-Havemann-Gesellschaft
Lettre de protestation adressée au maire de Leipzig, membre du SED. La critique porte sur le manque d'engagement de la municipalité, qui traîne à accepter l’aide de pédiatres d'Allemagne de l'Ouest. Après la chute du Mur, de nombreuses villes et communes de l'Est reçoivent de l'Ouest des aides financières, humaines, matérielles et organisationnelles.
Source: Archiv Bürgerbewegung Leipzig
Hinrich Lehmann-Grube est le directeur administratif de la ville de Hanovre, jumelée avec Leipzig depuis 1987. En avril 1990, il prend la nationalité est-allemande pour pouvoir se porter candidat aux élections municipales de mai. En juin, il est élu maire de Leipzig, une fonction qu'il exercera jusqu'en 1998.
Source: Stiftung Haus der Geschichte, Zeitgeschichtliches Forum Leipzig
Les consultations entre le gouvernement du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie et la table ronde de l'arrondissement de Leipzig en janvier 1990 sont très fructueuses. Les Allemands de l'Ouest promettent des aides concrètes dans les domaines de la protection de l'environnement, de l'énergie, des transports, du logement, de l'économie, de la santé et de l’éducation.
Source: Archiv Bürgerbewegung Leipzig

Video

Christoph Links - Verlagsgründung

Blog aufrufen
Kontakte aufrufen
zum Seitenanfang