Les « picoreurs du Mur », le 10 novembre 1989 in Berlin. Les citoyens se mettent eux-mêmes à démolir le Mur. La démolition officielle commence elle aussi en novembre 1989 sur Potsdamer Platz et se poursuit à partir du 20 février 1990 entre la Porte de Brandebourg et la baraque de contrôle « Checkpoint Charlie ».
Source: Bundesregierung/Uwe Rau

Sur la voie de la réunification

Après l’élection du Parlement, les débats sur les étapes de la réunification sont houleux. Sont en jeu : l’union monétaire, la législation sociale, le fondement constitutionnel et les questions de patrimoine. En juillet 1990, la RDA adopte le Deutsche Mark ainsi que le système économique et social de la RFA.

Citoyens est-allemands, le soir de l'union monétaire, le 1er juillet 1990. Le Deutsche Mark est désormais la seule monnaie valable sur les deux territoires.
Source: ullstein bild/Jansson

En février 1990, le gouvernement Modrow essaie d'obtenir une aide financière de la part de Bonn en vue de stabiliser la situation en RDA. La RFA propose alors l'union monétaire et économique à partir du 1er juillet. Les raisons pour cette démarche rapide sont l'émigration persistante vers la RFA et une économie dans un état lamentable. Les détracteurs mettent en garde contre une union précipitée, qui pourrait constituer une charge économique et sociale d'envergure. 

La controverse porte aussi sur les modalités de la réunification, soit par une nouvelle Constitution conformément à l'article 146 de la Loi fondamentale, soit par l'adhésion de la RDA à la RFA conformément à l'article 23. Il s'agit également de résoudre les questions du patrimoine en suspens et de mettre un terme au détournement de capitaux organisé par des anciens fonctionnaires du Parti encore en exercice. 

Blog aufrufen
Kontakte aufrufen
zum Seitenanfang