Les « picoreurs du Mur », le 10 novembre 1989 in Berlin. Les citoyens se mettent eux-mêmes à démolir le Mur. La démolition officielle commence elle aussi en novembre 1989 sur Potsdamer Platz et se poursuit à partir du 20 février 1990 entre la Porte de Brandebourg et la baraque de contrôle « Checkpoint Charlie ».
Source: Bundesregierung/Uwe Rau

Les questions constitutionnelles

La réunification des deux États allemands peut se faire sur la base d'une nouvelle Constitution commune ou par l'adhésion de la RDA à la RFA. En février 1990, près de 90 % des Allemands de l'Ouest et environ 84 % des Allemands de l'Est sont favorables à l'adhésion et à l'adoption de la Loi fondamentale de la RFA. La victoire de l'alliance électorale Allianz für Deutschland en mars 1990 confirme cette tendance. 

Par contre, les délégués des mouvements civiques plaident pour l'élaboration d'une Constitution commune. Ils aspirent à une participation directe des citoyens aux processus politiques. Le projet de constitution présenté par Bündnis 90/Grüne, les Verts, en avril 1990 devant le Parlement est rejeté par d'autres partis. Ceux-ci craignent qu'il ne freine dans son élan le processus de réunification et jugent que les objectifs sociaux ne sont pas finançables.

Au lieu de cela, le Parlement vote en juin 1990 dix principes qui ont valeur constitutionnelle. Ils comportent l'adhésion à la démocratie, à l'État de droit et à l'économie sociale de marché, mais surtout la possibilité pour la RDA de limiter ses droits souverains ou de les céder aux institutions fédérales. 

Meeting électoral de la CDU à Leipzig, le 14 mars 1990. L'article 23 de la Loi fondamentale stipule la possibilité d'une réunification par simple adhésion des Länder est-allemands.
Source: ullstein bild/Vario-Press
Banderole contre l'adhésion de la RDA à la RFA en marge d'une manifestation le 16 mai 1990 devant le palais de la République, le siège du parlement de la RDA nommé Chambre du Peuple.
Source: Rolf Zöllner
Tôt le matin du 23 août 1990, après de vifs débats, les députés de la Chambre du Peuple votent l'adhésion de la RDA à la RFA conformément à l'article 23 de la Loi fondamentale. Elle est adoptée par 294 voix contre 62.
Source: picture-alliance/dpa/Michael Jung
L'article 146 de la Loi fondamentale de la RFA prévoit l'élaboration d'une nouvelle constitution dans le cas d'une réunification des deux États allemands. Une grande majorité des mouvements civiques voient dans une nouvelle constitution la condition préalable à un traitement d'égal à égal de la RDA dans le processus de la réunification. La Chambre du Peuple rejette de justesse un projet de loi allant dans ce sens en avril 1990. Des militants pour les droits civiques d'Allemagne de l'Est et de l'Ouest, des hommes politiques et des intellectuels fondent en juin le mouvement réformateur Kuratorium für einen demokratisch verfassten Bund deutscher Länder. Le projet de loi élaboré par ce groupe panallemand échouera devant le Bundestag.
Source: Robert-Havemann-Gesellschaft/Plakatsammlung
L'article 146 de la Loi fondamentale de la RFA prévoit l'élaboration d'une nouvelle constitution dans le cas d'une réunification des deux États allemands. Une grande majorité des mouvements civiques voient dans une nouvelle constitution la condition préalable à un traitement d'égal à égal de la RDA dans le processus de la réunification. La Chambre du Peuple rejette de justesse un projet de loi allant dans ce sens en avril 1990. Des militants pour les droits civiques d'Allemagne de l'Est et de l'Ouest, des hommes politiques et des intellectuels fondent en juin le mouvement réformateur Kuratorium für einen demokratisch verfassten Bund deutscher Länder. Le projet de loi élaboré par ce groupe panallemand échouera devant le Bundestag.
Source: Robert-Havemann-Gesellschaft/Plakatsammlung
L'article 146 de la Loi fondamentale de la RFA prévoit l'élaboration d'une nouvelle constitution dans le cas d'une réunification des deux États allemands. Une grande majorité des mouvements civiques voient dans une nouvelle constitution la condition préalable à un traitement d'égal à égal de la RDA dans le processus de la réunification. La Chambre du Peuple rejette de justesse un projet de loi allant dans ce sens en avril 1990. Des militants pour les droits civiques d'Allemagne de l'Est et de l'Ouest, des hommes politiques et des intellectuels fondent en juin le mouvement réformateur Kuratorium für einen demokratisch verfassten Bund deutscher Länder. Le projet de loi élaboré par ce groupe panallemand échouera devant le Bundestag.
Source: Robert-Havemann-Gesellschaft
Blog aufrufen
Kontakte aufrufen
zum Seitenanfang